mardi 21 juin 2016

Tagada juin juin !

Le dossier est signé et envoyé. Techniquement, voilà, j'ai signé une vente immobilière (38) et c'est classe, en plus de faire plaisir au client ! #PinelMonAmour
Est-ce que j'ai changé de PC si je suis encore sur l'ancien mais que le nouveau me regarde depuis son carton ? (76) 

Et tant d'autres choses imprévues arrivent !

dimanche 5 juin 2016

Avis Escape Game Paris #11

Jeu : Les infiltrés
Chez : 60 minutes escape
Ville : Paris
Principe : Vous devez récupérer la liste des membres d'une secte très dangereuse qu'une taupe vous a laissé ET en ressortir à temps.

J'aime beaucoup le principe de commencer le jeu en groupes séparés. La communication devient un point clé. Avouons que c'est à la fois jouissif et très chiant...
Les décors sont simples et efficaces. De jolis mécanismes. Quelques plans bien fourbes.

Ce n'est clairement pas un jeu pour débutants. Je l'ai fait à 4 (minimum requis) et nous n'avons pas dépassé la moitié du scénario. Le taux de réussite est à 5% - ou alors c'est la fameuse malédiction du samedi (jour où très peu d'équipes s'en sortent).
Il faut de l'organisation et un bon leader... ce qui n'est pas facile quand vous avez un mur entre vous.
Je ne suis même pas certaine que j'en serais sortie avec mes 3 acolytes habituels.
Soyez au moins à 6 joueurs si vous voulez tenter l'expérience. L'expérience d'autres salles ne vous sera pas forcément plus utile que votre dernier montage IKEA.

...et il paraît que l'autre salle est encore plus difficile. 

vendredi 3 juin 2016

Avis Escape Game Paris #10

Jeu : Moi, Octave, 364 ans
Chez : Tempête sous un crâne
Ville : Paris
Principe : Un vampire terrorise la ville depuis plusieurs semaines. Le seul moyen de sauver la population est de dérober son élixir d'immortalité, bien planqué chez lui. Il s'absente une heure : go !

Belle ambiance. Beaux mécanismes.
Vous aurez la tâche bien plus facile si vous connaissez vos classiques (ceux d'avant Twilight). Tous les indices y sont. La logique est parfaite (pour mon cerveau - je ne sais pas pour le vôtre) et l'enchaînement très bien.


Les stéréotypes, et les questions associées (genre "pourquoi un vampire aurait-il un tableau représentant de l'ail chez lui ?") servent éventuellement.
Encore une fois, le décor ne s'arrache pas : utilisez le petit doigt.


Un MJ les yeux écarquillés quand on est sortis à 17 minutes de la fin (nouveau record du 30/05/2016) alors que le taux de réussite est à 10%.

Gros boost d'égo personnel sur des indices habituellement bloquants. Comme quoi avoir des notions de graphisme, de yoga et craquer pour des mecs aux dents longues peut avoir un intérêt.

Je recommande aux fans de jeux de mots, de sudoku, d'énigmes classiques et de casse-têtes !

mercredi 1 juin 2016

Avis Escape Game Paris #9

Jeu : Très Cher Lock
Chez : Lock Academy
Ville : Paris
Principe : Cher, la fille du Professeur Lock a disparu. Il faut la retrouver à partir des indices laissés dans sa chambre.

Pas une "escape" à proprement parler, mais une véritable enquête. Un cran au-dessus de l'autre salle car moins d'indices et certains planqués pour les fans d'IKEA.

Une belle utilisation de la technologie. Des exercices de logique pour tous les goûts. Bonus : c'est une fille, donc ça sent super bon !

La qualité du décor et de la communication sont là, comme d'habitude. 4 personnes c'est bien. Utilisez la technique du petit doigt.

mardi 31 mai 2016

Avis Escape Game Paris #8

Jeu : Saw
Chez : LeavinRoom
Ville : Paris
Principe : Comme dans le film, un fou vous a kidnappé pour vous prouver que vous ne méritez pas de vivre. Vous allez devoir survivre AVANT de pouvoir sortir.

Alors, déjà, ne faites pas cette salle à moins de 4 : il y a BEAUCOUP de choses à voir et faire. Prévoyez aussi des vêtements qui ne craignent pas la poussière ; des combinaisons sont disponibles en taille L pour vous permettre de ramper évenuellement (mais chut !).

Il y a deux grandes parties. Il y a beaucoup de petites choses à faire, de petites choses à regarder et de détails bien salauds.
C'est la première salle à me faire signer un vrai/faux contrat de "Nous déclinons toute responsabilité en cas de meurtre par un autre joueur durant la partie". C'est aussi la première salle dans laquelle je vois du décor avec lequel on peut se blesser vraiment (outils rouillés, divers coupants...).

Connaître l'univers est un plus : je n'étais pas au courant du principe de sacrifier un membre pour sauver ses amis ; c'est important. Il faut bien TOUT lire.


Premier échec avec une équipe de 3, à quelques secondes près. Je vous confirme que l'on peut s'en sortir sans avoir à avaler de l'eau croupie. Déconseillée aux débutants.

mardi 24 mai 2016

[Parabole] Le sculpteur et la montagne

Il existait une grande montagne, faite du marbre le plus blanc. Un jour on vint lui arracher un bout d'elle-même, avec violence, mais la montagne qui existait depuis bien avant et existerait bien après n'en fit pas grand cas.

Ce petit bloc de marbre, détaché de sa Mère, ressentait alors une solitude incomparable. Puis il tomba et se brisa quelque peu. On le releva. Puis on lui mis des coups, encore et encore, pendant un temps incommensurable. Pourquoi ? Qu'avait-il fait pour être arraché, battu, brisé, torturé ?

Puis un jour, sans prévenir, tout s'arrêta. Le silence. L'impression d'être si fragile. Les regards interloqués et émerveillés d'autres êtres conscients. Le temps qui passe encore.

Puis un jour, usé, il retourne à la terre en poussière de marbre.


Le sculpteur, amoureux de la pierre avait depuis longtemps vu ce marbre si pur et parfait dans la montagne. Il en était amoureux comme s'ils étaient destinés l'un à l'autre depuis toujours.
De son burin et avec toute la douceur de la main de l'artiste, il passa des heures à façonner ce matériau brut pour en faire ressortir la beauté qu'il y avait vu alors qu'il était encore dans la nature.

Son oeuvre achevée, il l'exposa aux regards, inspirant des générations et des générations à rechercher la beauté dans la nature et à la sublimer.

Il savait qu'il mourrait avant elle, et qu'elle serait là bien après la fin des temps. Il savait qu'elle retournerait à la Terre une fois son travail achevé.


Humain, nous sommes comme ce bloc de marbre brut, arraché à la Source. Nous souffrons sans raison apparente. Nous voyons rarement le but de notre incarnation.
Heureusement, nous avons la possibilité de voir dans les yeux de l'Autre, le reflet de notre propre Coeur.
Tout ce qui nous arrive a un but, un but qui est le nôtre, celui choisi avant notre incarnation.
N'ayez Foi qu'en Vous, car Vous êtes de la Source et vous y retournerez.

samedi 21 mai 2016

En mai, la suite

Isolation sensorielle (49), c'est bien fait chez Meiso !
Isabel récupère FeuilleDeChoux comme blog perso, donc je ne recrute pas non plus pour ça (96).
En passant à l'aéroport CDG, j'ai pris un truc à la Brasserie Flo (98) ; sachez qu'ils ne prennent pas la carte Esprit Brasserie. Sinon ils sont cool.